fcpe conseil local wimereux


Compte rendu du conseil d’ecole Alain Fournier du 4 Novembre 2011 (CE N°1)

Voici le premier compte-rendu du conseil d’ecole alain fournier.

 

CE1AlainFournier-OCT11


Les parents d’élèves élus FCPE de l’école alain FOURNIER

Titulaires

Vincent DUQUESNE

Jean-François DECAIX

Sandrine CLAIRET

Martin RODOLPHE

Annabelle DENEUVILLE

Suppléants

Marie-Paule CARLU

Maryline CHAPUS

Elsa BRETON

Nathalie JOUGLEUX

Brigitte LAURIER

 

Nous sommes à votre écoute, n’hesitez pas à nous contacter pour poser vos questions !


ILS N’ONT PAS LACHE L’AFFAIRE!

Les parents d’élèves de Fabre d’Eglantine avaient rendez-vous aujourd’hui à Arras avec l’Inspecteur d’Académie. Deux élus de la mairie les accompagnaient. Voici un compte rendu « à chaud » … Pas de suspense inutile : pas de bonne surprise en vue…mais il intéressera tout le monde!!!

« En résumé, voici le discours de ce sympathique Mr Tenne: la capacité d’accueil est fixé à 32 élèves par classe. Et non, pas 30 ! 30 est la « limite » pour fermer (à peu près…), mais 32 est la limite fixée en fonction du budget de l’académie, du nombre de classe, etc…c’est donc aussi la borne à dépasser pour une réouverture de classe…Cette limite varie tout les ans (car dépend de la loi de finance annuelle) et ne s’appuie pas sur un texte ; il n’y plus de texte national régissant cela, et c’est l’inspecteur d’académie qui tout les ans (re)définit la capacité d’accueil. Il est donc normal que nous n’ayons jamais trouvé de texte !

Donc, il y a à Fabre 28,5 élèves par classe, ce qui laisse la possibilité d’accueillir 14  ((32-28,5) x 4) élèves en cours d’année et/ou de « 2 ans ».  Si il n’y a plus de place à Fabre, les enfants peuvent être accueillis dans l’autre école de la commune. En effet, le texte précise que les enfants doivent pouvoir être accueillis dans l’école la plus proche de leur domicile. Si « la plus proche » est pleine, il reste de la place dans l’autre ! Donc, à Kergo, une moyenne de 22,5 (sans les « 2 ans »), soit un potentiel de 38 places ! Nous sommes actuellement à 12 « 2 ans » à Fabre et 9 à Kergo donc…il y a largement la place.

Le truc, figurez-vous, c’est que c’est à la mairie de gérer les « flux » : la mairie peut décider de blinder les classes de Fabre à 32 et de laisser Kergo à 25, ou peut orienter les parents désireux d’inscrire leur enfant de 2 ans vers Kergo où les effectifs sont plus légers ! La mairie a été largement mise en porte à faux et c’est elle qui est potentiellement responsable des effectifs déséquilibrés entre les 2 écoles, et pas l’Education Nationale ( !). Nous soupçonnons notre (autre) ami Mr Bigot d’avoir informé l’IA sur le manque d’implication de la mairie dans les inscriptions (et quand on n’est pas irréprochable, difficile de se défendre…). Mr Tenne a dit ouvertement que Kergo était très menacée d’une fermeture l’année prochaine et qu’il fallait que la mairie gère bien les « flux » pour l’empêcher (notamment en informant bien les parents pour les empêcher de partir dans le privé). Ah oui, j’oublie de vous parler de la bonté de ce Mr qui a « rendu » (on ne savait pas qu’il les avait pris !) 2 postes (à Kergo et à Pasteur) qui, s’il avait appliqué une simple politique comptable, auraient du être supprimés. La mairie doit donc être satisfaite de cela et, en résumé, ne pas le décevoir. Il aurait très bien pu afficher 3 fermetures, attendre qu’on vienne et nous rendre 1 ou 2 classe. Mais non, il ne fonctionne pas comme ça et, direct, il nous a « rendu » 2 postes ! En fait, on ne doit pas bien se rendre compte de la chance qu’on a…

En gros, on aurait pu plier bagages au bout de 10 min car il a dessoudé tous nos arguments dès le début avant qu’on ait pu les exposer. Je vous passe ses réponses sur le bien être des enfants, celui des enseignants, etc…Il est fonctionnaire donc doit appliquer la loi (de finance) et fait de son mieux avec ce qu’on lui donne (par exemple ne supprime pas ou peu en ZEP et…nous offre 2 postes à Wimereux). Sinon, il faut croire qu’il avait peur de nous car il avait demandé à ce qu’on soit 5 (2 personnes de la mairie et 3 parents), alors qu’eux étaient 7, dont Mr Bigot + 5 autres (dont 1 qui lui écrivait des trucs à dire sur des petits papiers)…


ECOLE MORTE A FABRE D’EGLANTINE 01/04/2011

ecolemorte1eravril1.jpg


DANS LA PRESSE :

La Semaine dans le Boulonnais 30/03/2011

scan110890000.jpg

La Voix du Nord du 30/03/2011

Dix-huit classes menacées de fermeture dans le Boulonnais à la rentrée

mercredi 30.03.2011, 05:06La Voix du Nord

 «On se défonce comme des malades et on nous retire            encore des moyens», reproche le SNUIPP-FSU.

«On se défonce comme des malades et on nous retire encore des moyens», reproche le SNUIPP-FSU.

|  LES VISAGES DE L’ACTUALITÉ |

Malgré de nombreuses mobilisations des parents depuis plusieurs semaines, 18 classes pourraient fermer dans le Boulonnais en septembre. Une annonce faite lors d’un groupe de travail à l’inspection académique, lundi. Même s’ils s’y attendaient, les syndicats se montrent très inquiets.

PAR CÉLINE RUDZ         boulogne@lavoixdunord.fr

Les fermetures prévues : en maternelle, Perrault-La Fontaine à Boulogne Dolto à Neufchâtel-Hardelot Mendès-France à Marquise Brel à Saint-Martin Fabre-d’Églantine à Wimereux RPI Bazinghen-Audinghen Prévert à Outreau et Dolto à Saint-Léonard. En élémentaire, Leuliette-Eurvin et Ferry-Bertrand à Boulogne Evrard à Ambleteuse Les Tilleuls à Outreau Rodin-Rostand à Saint-Martin Nesles. « On s’y attendait, mais le Boulonnais est particulièrement touché, regrettent Dominique Copin et Florence Ferfaille (SE-UNSA). On va continuer à maintenir la pression pour défendre les écoles et lancer un signal pour la rentrée 2012. »

Les fermetures en suspens : Macé-Bucaille à Boulogne Vert-Giniau à Hesdin-l’Abbé Prévert à Saint-Martin et Saint-Exupéry à Outreau. « Ces situations vont être étudiées avant le comité technique paritaire (CTP) du 5 avril ou avant celui de juin, explique Brigitte Esbens, enseignante en maternelle et déléguée SNUIPP-FSU. Les effectifs annoncés vont être vérifiés. Ça va se jouer à 2-3 enfants près. » > Une fermeture abandonnée : Les Fleurs, à Wimille.

RASED : cinq postes de maîtres E (soutien scolaire) et trois postes de maîtres G (qui travaillent surtout sur le comportement) vont être supprimés. Un poste d’animateur soutien disparaît également.

Les élèves de 2 ans : « On ne les compte plus dans les effectifs, sauf en RAR – Réseau ambition réussite -, rappelle Brigitte Esbens. Ils ne seront accueillis que s’il reste des places, dans des classes comptant moins de 30 élèves. Certaines écoles pourront en prendre, d’autres non… C’est catastrophique, car certains parents qui n’ont pas les moyens de faire garder leurs enfants ne pourront pas recommencer à travailler. Pour le syndicat, « l’école à 2 ans, c’est le langage mais aussi la socialisation. Quels seront les critères pour choisir ceux qui pourront y entrer ? L’école va vers l’exclusion, avec des écarts qui se creusent. On est désabusés ».

Les prochaines actions : les parents du RPI de Bazinghen-Audinghen se réuniront vendredi. Ceux de Fabre-d’Églantine (Wimereux) ont occupé leur école hier. Des actions « école morte » sont prévues à Outreau jeudi et vendredi. •Le CTP du 5 avril devrait être boycotté par les syndicats et reporté au 8.


Manif le 26/03 et Ecole Morte le 28/03 :

UN PROGRAMME CHARGÉ POUR LES PARENTS D’ÉLÈVE DE FABRE D’EGLANTINE!

Aujourd’hui lundi 28/03, à l’appel des parents d’élèves fcpe, l’école maternelle Fabre d’Eglantine était « ÉCOLE MORTE ». Les parents n’accepte pas la fatalité qui les ferait perdre une classe… Sur 128 enfants que compte l’école, seulement 32 étaient présents ce matin et 22 cet après midi. Une belle réussite qui montre que l’ensemble des parents suivent les élus FCPE.

p1070161redim.jpg p1070165.jpg

 ET SAMEDI 26/03 LA MANIF A BOULOGNE QUI RÉUNISSAIT LES PARENTS DES ÉCOLES MATERNELLES CONCERNÉES PAR LA FERMETURE DE CLASSE DANS LE BOULONNAIS!

pas mal de monde (autour de 250-300 selon les manifestants?), une bonne ambiance, des drapeaux, des banderoles, des politiques (M. Lang, M. Dupilet, M. Cuvillier, M. Ruelle et d’autres?) et un cadeau pour Mme la Rectrice. Bravo à la M. Dacquin et Mme Leduc, délégués de circonscription fcpe62. les photos de la manif ci-dessous:

Pas de droits sur l'album 224018

MANIFESTATION COMMUNE ECOLES DU BOULONNAIS

Manifestation Primaire-Secondaire : samedi 26 mars 10h rassemblement devant le théâtre Monsigny à Boulogne

A l’initiative de parents d’élèves du primaire soutenus par la FCPE, une manifestation contre la fermeture de classes et les suppressions de postes est organisée  le samedi 26 mars à 10h à partir du Théatre Monsigny (en particulier, Ecole Jules Ferry de Boulogne, Ecole Jacques Prévert de Saint-Martin-lez-Boulogne , Ecole Fabre d’Eglantine de Wimereux, …). Certains établissements du secondaire ont souhaités s’y associer.

Soyons nombreux à défendre une école publique de qualité pour nos enfants!   Faites passer le message…


QUESTIONS CONSEIL ECOLE FOURNIER 25/03/2011

voici les questions que nous avons soumis pour le Conseil d’école de vendredi 25/03/11 à 18h:

QUESTIONS CONSEIL ECOLE FOURNIER 25/03/2011 dans ecole élèmentaire pdf questionfournier032011.pdf


Album photo de l’occupation du 15/03/11

Comme prévu, les parents ont occupés l’école maternelle Fabre d’Eglantine de 16h30 à 22h. Les Enseignantes « ont été obligées » à participer à cette occupation dans une bonne ambiance. Un journaliste de la Voix du Nord est venu et a fait un nouvel article.

Pas de droits sur l'album 222569

Un article dans la Semaine dans le boulonnais que vous retrouverez avec le lien ci-dessous sur une page pleine de parents en colère!

article Sem dans le Boul 16/03/2011

BIENTÔT UNE AUTRE ACTION…


Article Voix du Nord 16/03

 

Manifestations, occupations : ça bouge dans les écoles maternelles menacées

 

mercredi 16.03.2011, 05:08La Voix du Nord

manifestationsoccupationscabougeda1005773.jpg

Hier à Wimereux, les parents ont occupé l’école jusqu’à 22 h, et retenu symboliquement les maîtresses.

Depuis le début d’année, on compte une petite dizaine d’actions de parents d’élèves en colère dans le Boulonnais. Leur but, s’opposer à la fermeture de classes de maternelle, comme ce fut le cas hier à Boulogne, Wimille et Wimereux.

 

PAR OLIVIER MERLIN

Voici des parents que rien ne prédestinait à manifester, fabriquer des banderoles et même occuper des écoles… Mais voilà, ils ont appris que la classe de leur bout de chou allait fermer à la rentrée prochaine et que l’enseignant qu’il avait fini par apprécier devait lui aussi trouver une place ailleurs. Depuis le début de l’année, les actions des parents d’élèves se multiplient dans le Boulonnais. Rarement pilotés par les syndicats, ces rassemblements s’organisent parfois du jour pour le lendemain, spontanément toujours. « On aime notre école et on veut la défendre », explique simplement Nicolas Spilmont, parent de deux petits garçons scolarisés à l’école Fabre-d’Églantine, au Baston, à Wimereux.

Hier, dès 16 h 30, lui et quelques parents ont investi l’établissement. « On va occuper l’école jusqu’à 22 h et retenir gentiment en otage les maîtresses », sourit le papa qui a ramené de quoi dîner « pour engager le débat avec les autres parents ». À la rentrée prochaine, à en croire « les fuites car rien n’est officiel », une classe sur les cinq que compte l’établissement pourrait disparaître pour des raisons essentiellement budgétaires. Cette suppression aurait une double conséquence. D’abord, l’école ne pourrait plus accepter les élèves âgés de deux à trois ans car en raison du départ de la cinquième « instit’ », les conditions d’accueil vont sérieusement se compliquer. C’est la deuxième conséquence : les classes pourraient être surchargées et atteindre, dans le meilleur des cas, 27 élèves. « Mais certaines classes sont trop petites pour accueillir autant de monde. » La plus exiguë ne dépasse pas 65 m². « Comment mettre près de 30 gamins là-dedans, sachant qu’un enfant ne reste pas assis toute la journée. Ça bouge, ça remue ! » Les parents demandent d’ailleurs à ce que la mairie vérifie que les plus petites classes puissent légalement accueillir autant d’enfants.

Au même moment, d’autres parents font le même constat et manifestent. À Boulogne, à l’école Jean-Macé et à Wimille à l’école des Fleurs. L’an prochain dans le département, une centaine de classes pourraient fermer.

 


12345...25

entresnous |
Travailleurs Frontaliers |
TABLE RONDE FRANCAISE de M... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | wodaabe
| Résidence Clair Soleil
| .....................SAUMUR...